DABITCH Christophe

Azimut brutal (Signes et balises, novembre 2018).

L’auteur nous offre une déambulation le long du 45e parallèle, qui traverse la Dordogne de part en part, à égale distance de l’Équateur et du pôle Nord. Une ligne à la fois imaginaire – aucun tracé ne la matérialise – et réelle, une frontière invisible. Au débouché de plusieurs jours de marche avec trois camarades, il nous propose ce texte, tout autant poésie, reportage, souvenirs d’autres marches en d’autres lieux, que méditation sur le paysage et ceux qui le fabriquent.

Journaliste, scénariste et écrivain, Christophe Dabitch est né et vit à Bordeaux.

Azimut brutal a remporté le prix Augiéras en 2019.

DELPEUCH Régis

Jeunesse

Mamie Polar. Mamie Jo connaît la musique  (Scrinéo, 2019 – A partir de 9 ans).

Alors que Lucas tourmente sa mère pour savoir enfin qui est son père, Andrea se fait du mouron pour le sien : le commandant Duflair a disparu ! Il n’est pas revenu de son cours de violoncelle. Très inquiets, Mamie Jo et les enfants se lancent à sa recherche. Une enquête délicate qui les mène sur la piste d’une jeune Philippine Lynn et de son père diplomate.D’une ancienne gare de marchandises à l’aéroport Charles de Gaulle en passant par une résidence ultra sécurisée, Mamie Jo mène l’enquête à sa façon : tambour battant. Et tant pis pour ceux qui se mettent en travers de son chemin…

Régis DELPEUCH voit le jour un 5 février (par très grand froid !) à Ladornac, au fin fond du Périgord noir. Instituteur pendant plus de 20 ans à Mérignac (en Gironde), il tombe (entre la cueillette des cèpes, la traque des truffes et l’élevage du foie gras) dans la marmite de l’édition pédagogique avant de plonger, un peu plus tard, dans le grand bain de la littérature jeunesse ! Il vit désormais en Belgique.

DENIS Vincent

Histoire des polices en France (Belin, février 2020).

Vincent DENIS est maître de conférences en histoire moderne à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, membre honoraire de l’Institut Universitaire de France. Ses recherches portent sur l’histoire sociale de l’État, les savoirs administratifs, la police, la mobilité et l’identification des personnes, dans la seconde modernité (1650-1789), la Révolution française et l’époque napoléonienne. Il a publié Une histoire de l’identité. France, 1715-1815 (Champ Vallon, 2008) et L’Histoire de l’identification des personnes Moyen Âge à nos jours (La Découverte, 2010, en collaboration avec Ilsen About). Il est un des co-auteurs de l’Histoire des polices, des guerres de religion à nos jours (Belin, 2020). Il prépare un ouvrage sur la police parisienne pendant la Révolution française.

DUFRESNE David

Dernière sommation (Grasset, octobre 2019).

Dans le Paris de l’insurrection, un enquêteur indépendant : Étienne Dardel.
Une jeune réalisatrice, Vicky, qui tombe aux marches de l’Assemblée nationale.
Sa mère, sur un rond-point du Tarn, passée du Parti socialiste au Rassemblement national. Le directeur de l’Ordre public, un républicain qui veut croire en la police.
Place Beauvau, un ministre qui tweete et qui tangue.

Après des années à Libération et Mediapart, David Dufresne est journaliste indépendant. Il a commencé sa carrière professionnelle au milieu des années 1980 à Poitiers dans une radio de quartier.

FAIVRE d’ARCIER Jeanne

Jeunesse

Les disparus du pont de pierre (Castelmore, 2017 – A partir de 9 ans).

Plusieurs SDF qui dormaient près du pont de Pierre se sont noyés dans la Garonne ces derniers jours. Ces nouvelles bouleversent la jeune Cornélia, qui s’est toujours demandé si sa mère, disparue une dizaine d’années plus tôt, n’a pas connu le même sort. En essayant d’en savoir plus, Cornélia et son frère Nicolas sympathisent avec Romain, seize ans, qui survit tant bien que mal en vendant ses croquis et ses portraits dans la rue. Lorsque le garçon disparaît à son tour, l’enquête de Cornélia et Nicolas les mène bien plus loin qu’ils l’avaient imaginé… au-delà même de la réalité.

Jeanne FAIVRE d’ARCIER a d’abord écrit des romans fantastiques avant de venir au polar. L’intrigue de certains de ses ouvrages a pour cadre la presqu’île du Cap Ferret, l’île aux oiseaux, le ban d’Argain et ce n’est pas un hasard puisque Jeanne Faivre d’Arcier partage son temps entre le Cap Ferret et Paris. Ses romans sont tantôt destinés aux adultes, tantôt destinés à de plus jeunes lecteurs.

FOUROT-RACZAK Hania

Jeunesse

Les trois –ski en colo  (Nord, Avril 2020 – A partir de 9 ans).

Cette année, pas question de buller en pyjama devant leurs tablettes ! Margot et Lucie ont décidé d’accompagner leur amie Garance en colonie de vacances dans le village de Montalbaniac, en Dordogne. Là, elles se lient d’amitié avec Naël et Victor, deux garçons passionnés d’archéologie. Tous sont loin d’imaginer que le manoir dans lequel ils vont séjourner renferme un lourd secret…

Née à Valenciennes, Hania Fourot-Raczak s’est installée dans le Sud-Ouest. Elle réside dans le Lot-et-Garonne. En 2002, parallèlement à sa carrière d’enseignante, elle crée l’atelier Haniawork dans lequel elle tisse des liens entre la peinture, l’écriture et le stylisme, tout en cherchant à travailler dans le registre émotionnel.

FRECHE José

La petite voleuse de la soie (Xo, mai 2019).

Quelques œufs de ver à soie et graines de mûrier… et voilà qu’un secret jalousement gardé en Chine pendant des millénaires finira par être divulgué au-dehors de la Grande Muraille. Nous sommes au IIIe siècle de notre ère, et la  » petite voleuse de la soie  » s’appelle étoile du Nord. Menacée de mort, cette brodeuse aux doigts d’or fera le bonheur d’un roitelet du Khotan et la richesse de cette oasis, l’un des plus anciens pays bouddhistes.
Né à Dax, José Frèches est l’auteur de best-sellers traduits en vingt et une langues.

GAUTRON Georges

Les « sans visage » (La Lauze, avril 2019).

Sur la demande insistante de son frère, directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, Cécile, commissaire de police au quai des Orfèvres, mène l’enquête sur une série de meurtres sordides commis contre des femmes retrouvées nues dans des containers et pour lesquels un député est mis en cause.

Après avoir dirigé la politique d’éducation et de la culture de la Dordogne, Georges Gautron a été le représentant départemental des Restos du Cœur.

 

GAY Marie-Claude

La belle cévenole (De Borée, septembre 2019).

1702. Louis XIV mène la vie dure aux protestants et la révolte gronde dans les Cévennes. Devant la menace constante des dragons du roi, Victor Tassin, père des jumeaux Clémence et Martin, décide de fuir avec sa famille vers l’un des Refuges où il est possible de pratiquer sa religion librement. Hélas, Clémence est séparée des siens. Déterminée à prendre son destin en main, la jeune fille embarque pour l’Angleterre, mais son navire se fracasse sur les rochers de l’île d’Ouessant. Miraculeusement sauve, Clémence a cependant perdu la mémoire. Parviendra-t-elle à retrouver les siens dans une époque marquée par l’intolérance ?

Originaire du Périgord, Marie-Claude Gay vit à Brive.

GELIN Simone

Adieu Lola (Cairn, janvier 2020).

À Bordeaux, un commandant de police opiniâtre enquête sur la disparition d’une jeune fille. A l’autre bout de la France, une jeune prof, parachutée dans un collège de banlieue, fraîchement débarquée dans ce milieu défavorisé, nous fait vivre ses tribulations d’apprentie romancière. Au Cap Ferret, dans un blockhaus, Lola se bat contre la marée. Elle revient sur trois années de son existence vécues sous l’emprise d’un pervers narcissique. Les destins de ces deux femmes se sont-ils se croisés ? Où et quand ?

Enseignante retraitée, Simone Gélin est revenue dans sa région natale près d’Arcachon. Le journal de Julia a remporté le prix Augiéras 2014.