AMAR Jack-Laurent

Le précipice des âmes de Jack-Laurent AMAR (Nouvelle Vague, mai 2022).

Lorsque le cadavre d’un juge d’instruction est retrouvé atrocement mutilé, Thérése Sadimenski et son coéquipier Raphaêl Lurin, tous deux lieutenants à la section de recherches de Paris, débutent une enquête aussi difficile qu’éprouvante. En effet, l’assassin semble anticiper chacun de leurs gestes et multiple les jeux de piste en faisant preuve d’une imagination qui n’a d’égale que sa barbarie…

Jack-Laurent Amar vit et travaille en Périgord.

AUBARBIER Jean-Luc

Un kibboutz en Corrèze (Presses de la Cité, sept 2021)

Ils s’appellent Yohann, Magda, Haïm, Sarah… Ces jeunes allemands, juifs, communistes, ont fui l’arrivée de Hitler au pouvoir. Ils vivent en autarcie dans un kibboutz, au cœur d’un petit village corrézien. Tous ont un enthousiasme à toute épreuve mais, en ces lieux marqués par la Première Guerre, l’accueil est pour le moins glacial. Peu à peu, ils gagnent la sympathie des habitants. Seul le sous-préfet de Brive, fasciste dans l’âme, s’est juré de fermer le kibboutz. Et plus encore depuis que son fils Frédéric fréquente la jolie Sarah…

Jean-Luc Aubarbier a longtemps été libraire à Sarlat.

 

AUPY Isabelle

Le panseur de mots d’Isabelle AUPY (Éditions du panseur, janvier 2021)

Et si une personne était réduite à un mot, un seul? Et si une femme n’était que « belle », un adjectif figé dans son féminin, dans sa graphie, dans son rôle et sa place au sein d’une phrase, d’un paragraphe, d’un livre? Et si la poésie était interdite, alors que c’est la seule qui permet de rendre compte de l’ineffable? On frôle les mots comme on touche un corps, on les lit comme on écoute une voix; on perçoit leur âme sous l’encre, entre leurs lignes, sur le sens que nous leur donnons. Des lettres et de leur silence jaillit un cri du cœur: l’Auteur n’est pas mort.

Isabelle AUPY, 35 ans, est kinésithérapeute à Bordeaux.

BARRETEAU Virginie

Ceux des marais de Virginie BARRETEAU (Inculte, mars 2021)

Dans un pays de marais, au début des années 60, un docteur rend visite à ses patients en flottant sur sa « plate ». D’îlot en îlot , il sillonne ce paysage d’eau et de limon. Ses tournées le mènent à la rencontre d’une population miséreuse et isolée, auprès de laquelle il fait office de vigie autant que de guérisseur. Passionné de photographie, il a aussi l’étrange manie de faire poser les habitants pour lui. Il devient ainsi le témoin de leurs vies, l’archiviste de leurs traces, le gardien de leur mémoire. Mais, lorsque Pacot, l’un de ceux des marais, disparaît mystérieusement, son absence perturbe le cours immuable de ce microcosme.

Virginie BARRETEAU est autrice, metteuse en scène et comédienne. Elle a été formée au Conservatoire National de Bordeaux.

BARTOU Simone

Réglisse au pays des tulipes de Simone BARTOU (L’officine, 2018), dès 3 ans.

Réglisse est une chatte vivant en Nouvelle-Aquitaine avec sa maîtresse. Elles partent en vacances au Pays-Bas. Après un trajet en train, la petite chatte découvre un nouveau pays et retrouve son amie Ecaille dans la ferme où elles sont accueillies. Les deux amies passent de bons moments au milieu des champs de tulipes et rencontrent d’autres animaux…

Simone BARTOU a d’abord été institutrice puis directrice d’école. Elle a ensuite dirigé le Centre de la Surdité et du Langage de Massy dans l’Essonne. Après cette riche expérience, elle est revenue dans le giron de l’Éducation nationale comme principale-adjointe de collège. En 2014, elle s’est lancée dans l’écriture. Ses ouvrages ont été traduits en anglais, russe et polonais.

BEAUVAIS Clémentine (Jeunesse)

Clémentine BEAUVAIS et Max DUCOS, Boucles de pierre (Sarbacane, 2021), dès 5 ans.

Une fillette traverse le parc chaque jour pour rendre visite à son oncle malade. Elle observe des bébés qui grandissent, des amoureux qui s’embrassent, des branches qui cassent. Il y en a des choses à voir au jardin! Et puis, elle remarque autre chose: les cheveux des statues poussent… ( Un très bel album peint sur le vif, plein de mystère et de fantaisie, magnifiquement illustré par Max Ducos).

Voici Clémentine BEAUVAIS. Laissons-lui le soin de se présenter elle-même: « Franglaise à tâches de rousseur, je porte ici ma casquette d’autrice… Le reste du temps, je suis enseignante chercheuse à l’Université de York où j’enseigne la littérature de jeunesse, l’écriture créative et les pratiques de traduction littéraire à l’école. Je suis également traductrice littéraire de l’anglais vers le français, notamment des romans de Sarah Crossan, Elisabeth Acevedo, du dernier roman de J.K. Rowling.Je traduis aussi de la poésie et de la BD. »

BENEDETTI Jean-Marc

Rien ne vaut ce jour de Jean-Marc BENEDETTI (Passiflore, septembre 2021)

« Cher lecteur, mon semblable, mon frère, je t’écris de la main gauche qui ne se risque pas à sertir l’anneau d’or des convictions. Je t’écris de la main gauche qui désigne les calamités, les chagrins et les déconvenues pour mieux les dépasser, car, elle prétend aussi nommer les beautés du monde, la joie des épreuves surmontées, les étreintes de l’amour. » Écrites aux quatre coins du monde, de Zanzibar à Lisbonne, en passant par la Grèce, le Maghreb et la France, ces courtes histoires sont une ode aux instants de bonheur simple.

Jean-Marc BENEDETTI était enseignant à Bordeaux, puis à Saint Foy la Grande. Il vit aujourd’hui entre Grèce et Lot et Garonne.

BERNARD Nathalie (Jeunesse)

Les nuées-Erémos, tome 1, de Nathalie BERNARD et Tom HAUGOMAT (Thierry Magnier, 2021), pour adolescents.

Mai 2025. Lucie, astronaute, part pour sa première mission spatiale. 49ème jour perpétuel de l’an 376 AGS. Voilà quelques rotations que la mère de Lisbeth n’est pas rentrée. Aurait-elle osé s’aventurer par-delà les Brumes sur la terrible mer des nuées? (Premier tome d’un diptyque, ce roman d’anticipation alterne le point de vue de deux femmes que des siècles séparent mais aux destins intimement liés.).

Passionnée par toutes les formes de création artistique, Nathalie BERNARD a fait des études en histoire de l’art et écrit plusieurs ouvrages. Devenue maman, elle tente une incursion en littérature de jeunesse, écrit des séries pour les 8-12 ans avant de trouver la forme qu’elle préfère: des romans dans le genre thriller historique que le lecteur pourra lire à tout âge. Elle aime également donner une forma spectaculaire à ses romans: mises en voix, spectacles, concerts… [sera présente uniquement le samedi]

BERTRAND Pierre (Jeunesse)

Non Cornebidouille, pas mon doudou! de Pierre BERTRAND et Magali BONNIOL (L’école des Loisirs, 2019), 6/8 ans.

Pierre ne veut pas manger sa soupe… et pour cause: il a craché la sorcière Cornebidouille toute rétrécie dedans la dernière fois! Condamné à vider la soupière maudite dans les toilettes, Pierre va dormir tranquille. Mais voilà qu’au beau milieu de la nuit il est réveillé par une Cornebidouille en furie, bien décidée à lui infliger la pire souffrance de sa vie: lui voler son doudou…

Ainsi se raconte Pierre BERTRAND: « Quel goûteur de mots, quel brodeur de l’imaginaire ne s’est pas posé la question de savoir pourquoi il racontait des histoires… C’est grand-mère qui avait pour le verbe un talent particulier. Elle aurait semé à l’insu de mon plein gré un pan de ma destinée. Après, ce fut une histoire de rencontres avec des conteurs, des auteurs, des illustrateurs et toute une brochette d’allumés du verbe et de l’illustration. » [sera présent uniquement le samedi]

BIYI Sandrine

L’hôtel des deux vallées de Sandrine BIYI ( Savine Dewilde, mars 2021)

Bordeaux 2019. Professeur de Lettres au Lycée Montaigne, Laurent achève son manuscrit. Il raconte l’histoire de sa famille durant la seconde guerre mondiale, dans les Pyrénées. Lili et Jean, ses parents, tiennent l’hôtel des Deux Vallées, celle de la Tena et celle d’Osseau. Ce haut lieu fut le théâtre de drames durant la guerre. Mais dans les montagnes, on ne parle pas de ce qui s’est passé. Un soir, Laurent reçoit un coup de téléphone et tout bascule. Il revient dans l’hôtel qui l’a vu naître. A travers l’histoire de sa famille, c’est celle d’une vallée qui se dévoile, de ses bergers devenus passeurs pour les évadés d’alors.

Sandrine BIYI réside à Lignan-de-Bordeaux dans l’Entre-deux-mers.