ANGLADON Cédric

Connais-tu Nimbus le mouton nuage ? (Éd. Épilobe 2017) (À partir de 3 ans)
Nimbus n’est ni un mouton, ni un nuage, il est un mouton nuage ! Dans cet album, les enfants voyagent en suivant la vie de ce drôle d’animal tout à fait extraordinaire et découvrent notamment les variations du temps, des saisons, des couleurs, et même des humeurs.
Cédric Angladon, passionné par les arts plastiques et la bande dessinée, a été restaurateur de fresques, graphiste. Aujourd’hui il réside à Moulis-en-Médoc en Gironde où il continue à peindre et à dessiner.

ARHEX, Catherine

Est née à Laguingue en Haute Soule (Pays Basque).
Fifi la Brebis (Osolasba, 2012) : moi, je m’ennuie ! Tout est trop calme ici, on refait la même chose chaque jour, manger, dormir, c’est tellement monotone ! Je vais aller voir ce qui se passe ailleurs.

ARTHUR G. D.

EOS (Tome 2 : Exils) (Mnémos, octobre 2016)

Éos fils d’Ésos était le jeune poète sensuel et rebelle d’un havre de paix. Mais tout a basculé après l’attaque des monstrueux Peaux-Vertes. Devenu un guerrier sans pitié, pourquoi est-il lié au destin de la reine déchue des assaillants ? Dévoilant une part sombre jusqu’ici ignorée de tous, Eos aux yeux fendus se retrouve au cœur d’un vaste complot magique et politique. Des immensités de la mangrove aux terres désolées des Altuls, il devra prendre le chemin de l’exil pour protéger ceux qu’il aime.

G.D. Arthur vit sur le bassin d’Arcachon.

ATANGANA, Louis

Professeur de Français à Marmande.
Une étoile dans le coeur (Le Rouergue, 2013) : Damien se dit black. Pas africain, pas noir, black. Même si son père est congolais et sa mère française et blanche. Il découvre qu’il est aussi juif par sa mère. Dans la cité, on n’a jamais vu ça, on le montre du doigt. Viennent les insultes et les tags. Alors, pour dire ses déchirures, Damien raconte son histoire, avec la rage de ses mots et son envie de vivre, loin des regards qui assassinent.

Atelier Écriture de l’Association des Paralysés de France 24

Délires sous consignes (APF, mars 2017)

Durant deux années, les participants aux ateliers d’écriture de l’Association des Paralysés de France de Dordogne ont ouvert une parenthèse écrite de deux heures tous les quinze jours et au fil des séances, répondant à des consignes tantôt formelles, tantôt complètement délirantes, ont joué et jonglé avec les mots, expérimentant des techniques, des procédés d’écriture dans un espace de convivialité, de tolérance et de respect mais aussi de grands fous-rires.

Les textes qui vous sont proposés sont une partie seulement de leurs écrits. Ils les ont tous lus, relus et ont fait un choix réfléchi de ceux qu’ils acceptaient de donner à lire en dehors du cocon de l’atelier. C’est à une rencontre avec eux qu’ils vous invitent sur le sentier de la créativité.

Les auteurs : Isabelle Bonneau, Ariane Mortaigne, Jérôme Méresse, Valérie Savignac, Nadine Beusse, Jacqueline Lavergne-Delmarthe, Nicole Walczak, Christine Grenen, Christian Villemaine.

Christine Ribeyreix, habitante de Champcevinel, anime ces ateliers avec beaucoup de professionnalisme, d’humanité et de bienveillance.

AUBARBIER Jean-Luc

Le code Télémaque (City, avril 2019) : Un homme est retrouvé assassiné dans la chambre d’un hôtel aux États-Unis. Près du corps se trouve un exemplaire du livre Télémaque de Fénelon, le grand auteur français du XVIIe siècle. La victime était l’ami de Pierre Cavaignac et de Marjolaine Karadec, les deux archéologues français arrivés sur place pour faire des recherches dans une réserve indienne. Ce meurtre est-il lié aux attaques du Ku Klux Klan dont ils ont été victimes depuis leur arrivée dans la réserve ? Les deux archéologues découvrent rapidement qu’une confrérie tente de s’emparer d’un secret dissimulé par Fénelon et pour lequel certains sont prêts à faire couler le sang.
Jean-Luc Aubarbier a longtemps été libraire à Sarlat.

AUBRUN Claudine

Jeunesse

Les enquêtes de Nino : Qui a découvert la dame à la licorne ? (Syros, 2019 –  A partir de 9 ans).

Incroyable, on aurait découvert deux nouvelles tapisseries de La Dame à la licorne ! Comment ces chefs-d’œuvre du Moyen Âge ont-ils pu rester cachés si longtemps ? Et s’il s’agissait d’une arnaque ? Avec Eugénie, la nouvelle de la classe, Nino va tenter de démêler le vrai du faux…

Claudine AUBRUN se partage entre Paris et l’Ariège. Chargée de communication et d’une collection d’ouvrages didactiques dans le secteur du patrimoine historique, elle a souvent dit, après avoir fréquenté les auteurs, qu’elle n’écrirait jamais. Et pourtant ! Elle a publié son premier livre en littérature jeunesse en 2000. Depuis, elle n’a plus qu’une envie, continuer à écrire. Ses domaines de prédilection sont l’humour et le roman noir.

AUDOUIN Laurent

 

Les voyages extraordinaires d’Aster Carmin. Ça sent le buffle ! (Éd. Rageot 2018) (À partir de 8 ans)
Auteur : Mathieu Sylvander – Illustrateur : Laurent Audouin
Aster Carmin n’est pas tout à fait un garçon comme les autres. Son père est l’empereur de Chine et sa mère la reine du Congo ! Pour échapper à des bandits, il voyage à travers le monde avec son garde du corps, un professeur très particulier.
Dans cette première aventure, Aster se trouve sur une île déserte, perdue au milieu de l’océan Atlantique et parsemée d’étranges statues dont il tente de percer le secret. Mais sur cette île il y a aussi des buffles sauvages et la redoutable Piccola Canaglia…
Laurent Audoin vit à Poitiers où il est né. Il travaille pour la publicité, la presse et l’édition jeunesse. Il est auteur et illustrateur.
Il sera présent au salon seulement le samedi.

AUMONT Nathalie

Consolation (Arléa 2013) : soit une famille, parents aimants, fratrie de trois, une fille, deux garçons,
grands adolescents, presque adultes, prêts pour le beau départ dans la vie. Survient le drame : un des fils se tue dans un accident
de voiture. Après la sidération des premières heures, la douleur submerge tout. Raconté par le menu, jour après jour,
année après année, le deuil, ou plutôt la façon de s’en accommoder, nous est restitué avec pudeur et émotion par la soeur,
la narratrice. Face à la révolte et à l’impuissance de ceux qui restent, l’auteur oppose un récit tremblant, mais qui, peu à peu,
s’apaise et s’en va vers la consolation. Consolation est sélectionné pour le Prix Augiéras.

AVON, Sophie

Journaliste à Sud-Ouest, critique de cinéma. Les amoureux (Mercure de France, 2012) : Sonia, à peine dix-huit ans, a quitté sa ville de Bordeaux pour suivre des cours de théâtre à Paris. C’est sur scène qu’elle veut s’épanouir. Lorsqu’elle rencontre Alexandre, elle prend immédiatement conscience de la fulgurance du sentiment qui l’assaille. Mais Alexandre et Sonia ne sont pas égaux devant l’amour : Alexandre est aussi attiré par les garçons. Les amoureux est sélectionné pour le prix Augiéras.