ARIBIT Frédéric

Et vous m’avez parlé de Garry Davis (Anne Carrière, février 2020)

Un soir d’été à Guéthary, un homme rencontre une jeune femme, Julia. La conversation s’engage. Il aimerait la séduire, mais il a perdu l’élan et ne croit plus en rien, sauf à son désir d’elle. Pour contrer ses désillusions, elle lui raconte l’étonnate histoire du dernier idéaliste du XXe siècle, Garry Davies, « personnage plus insaisissable que ceux qu’on trouve dans les romans ». Garry Davies a porté à lui seul tous les idéalismes d’une époque. Après la Seconde Guerre mondiale, il renonce à sa citoyenneté américaine. Apatride volontaire, il s’installe à Paris devant le siège de l’ONU et fonde le mouvement des Citoyens du Monde. Il a d’emblée le soutien d’Albert Camus, d’André Breton, de Pierre Bergé…

Frédéric Aribit est né à Bayonne et a vécu à Itxassou. Aujourd’hui, il enseigne les Lettres à l’École Jeannine Manuel à Paris