Le salon du Grand Périgueux
Header

Événements

EXPOSITIONS

 

Marcel Nino PAJOT

Marcel Nino PAJOT vit et travaille en Périgord où il est né à Vergt en 1945.

Autodidacte, il forge ses qualités picturales au contact des artistes qu’il côtoie au sein de l’Atelier de la Société des Beaux-Arts du Périgord créé en 1978 par les peintres Jean-Daniel Ribeyrol et Paul-André Enard. En 1981, il participe à sa première exposition collective dans un petit village périgordin.

Dès lors, durant 20 ans, il conduit parallèlement une carrière de géomètre et une activité de peintre amateur. Ses œuvres sont accrochées aux cimaises de diverses expositions en France et à l’étranger : « Art Expo » à New York, « Europ’Art » à Genève et Bruxelles, et reçoivent de nombreux Grands Prix (Salon de la Société des Beaux-Arts du Périgord en 1985 et en 1997, Salon des Artistes Indépendants d’Aquitaine en 1989, Salon National des Arts Plastiques à Paris-Bercy en 1994, etc.).

Pajot a débuté, comme beaucoup, par le paysage peint à l’aquarelle mais il s’est vite rendu compte de l’intérêt que pouvaient susciter les dessins des tronches et des trognes qu’il observait autour de lui. C’est ainsi que le microcosme journalistico-politique périgourdin ou le festival Mimos deviendront source d’inspiration. Puis ce seront le Carnaval et les masques, les musiciens, Don Quichotte, les processions…

Depuis 2000, le peintre se consacre avec plus d’assiduité à sa production artistique. Ses toiles sont présentées exclusivement par la galerie Mickaël Marciano, 26, place des Vosges à Paris, et les occasions de voir des Pajot sont, par conséquent, devenues plus rares.

Raison de plus pour venir les admirer à Livre en Fête 2017…

« Les sujets de mes tableaux ne sont pas toujours prémédités, ils émergent parfois au hasard de mes pinceaux, au gré des plaisirs ou des désespoirs.

Ce qui compte, c’est d’abord le dessin , bien sûr, puis le travail des matières, les touches, les traits, les griffures, les mélanges hasardeux de crayons, de pastels, d’acryliques. Le plaisir, c’est aussi la variété des supports, la toile, et surtout le papier dont la matière plus sensuelle impose ses aléas.»

Chez Pajot, le motif n’est que le prétexte à d’infinies recherches de nuances, à des interprétations mille fois répétées pour atteindre un noir plus profond, un or plus discret, une brillance plus délicate… C‘est du moins ce que prétend l’artiste. En vérité il est constamment en quête de Don Quichotte, il guette le passage furtif des masques et s’émeut de la condition humaine.

Ainsi s’explique son attachement à l’œuvre de Daumier, Lautrec, Schiele, Jansem…

Adresse mail : pajotmarcel@aol.com

Site : http://marcel-pajot.com

 

 

 

 

Alain CARRIER,

l’un des plus grands affichistes du xxe siècle

Né en 1924 à Sarlat, Alain CARRIER est l’auteur de milliers d’affiches. Il a enseigné dans des écoles d’art prestigieuses et réalisé des campagnes publicitaires pour de nombreuses entreprises (Havas, Le Printemps, Air Afrique, etc…).

Il a aussi mis son talent au service de grandes causes (Amnesty International, La Résistance -il fut d’ailleurs résistant lui-même-, la lutte contre la faim, les enfants soldats …).

Profondément amoureux de sa région, il créa aussi des affiches pour des événements culturels ou sportifs (affiche pour le festival de théâtre de Sarlat, le rugby à Agen, ou l’Art dans la rue à Belvès).

Il est impossible de lister tous les thèmes qu’il a abordés tant ils sont éclectiques.

500 œuvres d’Alain CARRIER sont aujourd’hui conservées à la Bibliothèque Nationale de France.

Il a exposé des œuvres dans le monde entier et reçu les prix les plus prestigieux.

La teneur humaniste de ses messages lui a aussi valu de nombreuses décorations.

Il vit toujours à Sarlat où, à plus de 90 ans, il continue de créer des œuvres qui conservent la même vigueur.

À Livre en Fête 2017, vous pourrez découvrir plus en détail la vie et l’œuvre d’Alain Carrier.

Nous présentons cette exposition en partenariat avec l’association des Amis d’Alain Carrier (site : www.alaincarrier.fr).